Avion américain escorté par des appareils chinois en mer de Chine

le , mis à jour le
0
 (Actualisé avec ministère chinois des Affaires étrangères) 
    WASHINGTON, 19 mai (Reuters) - Deux avions tactiques chinois 
ont procédé à l'interception dans des conditions "dangereuses" 
d'un avion militaire américain, mardi 17 mai au-dessus de la mer 
de Chine méridionale, a annoncé mercredi le Pentagone. 
    L'incident s'est produit dans "l'espace aérien 
international" alors que l'avion de reconnaissance américain 
effectuait une  "patrouille de routine" dans le secteur, lit-on 
dans le communiqué du Pentagone. 
    Lors d'un point de presse régulier, un porte-parole du 
ministère chinois des Affaires étrangères a par la suite invité 
les Etats-Unis à mettre fin aux reconnaissances à proximité du 
territoire national et a assuré que les pilotes chinois avaient 
respecté les distances de sécurité.  
    Washington accuse Pékin de militariser la mer de Chine 
méridionale en agrandissant des îles semi-artificielles. De leur 
côté, les Chinois s'insurgent contre l'augmentation du nombre de 
patrouilles maritimes ainsi que des manoeuvres militaires 
américaines en Asie. 
    Une autre interception avait eu lieu en 2014, quand un 
chasseur chinois s'était livré à des manoeuvres acrobatiques 
autour d'un avion-espion américain. 
    En avril 2001, l'interception d'un avion-espion américain 
par un chasseur chinois s'était terminé en collision, dans 
laquelle le pilote chinois avait trouvé la mort. L'appareil 
américain avait été contraint de faire un atterrissage d'urgence 
sur une base de l'île chinoise de Hainan.  
    La nouvelle interception intervient quelques jours avant que 
le président Barack Obama ne se rende du 21 au 28 mai en Asie, 
et notamment à un sommet du Groupe des sept (G7) au Japon. Il 
effectuera aussi durant cette tournée sa première visite au 
Vietnam. 
    La Chine revendique la majeure partie de la mer de Chine 
méridionale, par laquelle transitent une foule de navires 
marchands. Les Philippines, le Vietnam, la Malaisie, Taiwan et 
le sultanat de Bruneï ont également des revendications sur 
certaines parties de la mer. 
 
 (Idrees Ali; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant