Avignon, passage obligé des politiques

le
0
Les prétendants à la présidentielle, de Martine Aubry à Jean-Luc Mélenchon en passant par Eva Joly et Arnaud Montebourg, se bousculent au Festival d'Avignon.

Ciel gris et lourdes averses orageuses dimanche sur Avignon. La pluie avait jusqu'alors eu le bon goût de ne tomber qu'au c½ur de la nuit. Discours mouillés, donc, pour les orateurs politiques du jour, Martine Aubry et François Hollande en tête, qui avaient eu la bonne idée de convoquer la presse (et le peuple) à une demi-heure de distance, dans la même rue... la rue des Écoles ! Chez les Papes, les candidats en campagne sont aussi institutionnels que les trompettes de Maurice Jarre pour appeler aux spectacles. Ils fondent sur la ville comme nuée de sauterelles. Le PS y tient depuis longtemps ses rencontres et, cette année, Libération organisant un «Forum» six candidats face à six artistes, on ne sait plus où donner de la petite phrase à recueillir ! Ce qui est beau et rassurera la France, c'est qu'à l'exception notable de Manuel Valls, ils sont tous d'accord !

Des «nano-mesures»

Premier - après le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, bien s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant