Aviation : BAE Systems a privilégié l'Amérique

le
0
Le géant britannique, BAE Systems, est né en 1999 de la fusion de British Aerospace et de Marconi Electronic Systems.

Le premier avion commercial de Havilland Comet, le Concorde, l'Eurofighter Typhoon... BAE Systems et ses ancêtres sont derrière de grands symboles de l'aéronautique. Héritier de constructeurs navals et de sous-marins, de fabricants d'équipements militaires et de systèmes électroniques, c'est devenu un géant de la défense, au troisième rang mondial par son chiffre d'affaires: 19,1 milliards de livres (23,9 milliards d'euros) l'an dernier. Il emploie plus de 100.000 personnes dans le monde.

BAE Systems est né en 1999 de la fusion de British Aerospace et de Marconi Electronic Systems. Le britannique participait alors au mouvement de consolidation de la défense et de l'aéronautique européenne, initié en réaction à la fusion de Boeing et de McDonnel Douglas aux États-Unis deux ans plus tôt.

Dans un premier temps, il avait mené des discussions approfondies pour se rapprocher des allemands de DaimlerChrysler Aerospace (DASA). Mais, voyant d'un mauvais ½il le rap

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant