Aveu de fraude : l'action de Mistubishi Motors plonge de 20%

le
0

Chute en bourse, perquisition... le constructeur japonais Mitsubishi Motors est en pleine tourmente. Mercredi, son PDG a avoué une fraude massive pour embellir les performances énergétiques de plusieurs modèles de véhicules vendus au Japon, dont deux commercialisés par Nissan. La fraude concernerait 625 000 mini-automobiles, mais les investisseurs craignent un nombre plus important.

Jeudi matin, l'action Mitsubishi Motors a plongé de plus de 20% à la Bourse de Tokyo. Le titre, qui avait déjà perdu 15% mercredi, a chuté à la clôture de 20,46% à 583 yens, soit une très lourde perte de 150 yens, le recul maximum autorisé pour la journée.

#BREAKING Mitsubishi Motors -20% to record-low of 583 yen; basically took 2 days to fully wipe out 3 years of gains pic.twitter.com/FULH9Kk8x5— David Ingles (@DavidInglesTV) April 21, 2016

L'aveu des manipulations a été fait après un constat de Nissan selon lequel les performances affichées et celles mesurées ne correspondaient pas. L'écart entre la consommation réelle et celle déclarée serait de l'ordre de 5 à 10% du fait d'une fraude sur les chiffres relatifs aux pneus.

Le titre Nissan, lui, ne souffre pas pour l'instant, il a profité au contraire de la bonne orientation du marché.

Les services du ministère des Transports enquêtent au centre technique

«C'est une affaire extrêmement sérieuse», a déclaré le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, qui a exigé «des explications». Des investigations vont être menées. Et dès ce jeudi matin, les services chargés du secteur de l'automobile au ministère des Transports «sont entrés dans un Centre technique du groupe Mitsubishi Motors dans la préfecture d'Aichi (centre)», a indiqué un fonctionnaire.

Mitsubishi Motors avait déjà été ébranlé par un scandale, de camouflage de défauts, au début des années 2000. Il avait alors publiquement promis de se doter d'une meilleure gouvernance et d'appliquer des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant