Avec Zoe, Renault dévoile ses batteries  

le
0
Au Mondial de Paris, qui ouvre samedi au public, le losange persiste et signe avec sa première voiture entièrement conçue autour de l'électrique.

Et si la meilleure nouvelle du stand Renault ne se passait pas sous le capot de la Zoe mais bien au-dessus? C'est l'étrange sensation que laisse flotter un Carlos Ghosn assenant, en bateleur roué qu'il est, son discours électrisant devant la meute des journalistes. Mais de plus en plus d'observateurs, même les plus naïfs, hésitent à mettre les doigts dans la prise, comme il y invite. Ainsi, Zoe, qui devrait bouleverser l'approche technologique de la locomotion automobile, étonne et convainc plus par ses lignes extérieures que par celles de sa nomenclature technique.

La véritable vedette, finalement, est peut-être Laurens Van den Acker, le nouveau directeur du style. S'il a pris le projet en cours, il a adoubé une carrosserie vue par beaucoup comme la plus belle Renault depuis fort longtemps. Il le dit lui-même: «Elle pose les grandes lignes de ce que seront les prochaines Renault, et en premier lieu la Clio», qui reprendra quelques traits de l'affriolant prototype Dezir,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant