Avec Windows 10, Microsoft n'a plus le droit à l'erreur

le
1
Avec Windows 10, Microsoft n'a plus le droit à l'erreur
Avec Windows 10, Microsoft n'a plus le droit à l'erreur

(AFP) - Microsoft lance officiellement mercredi dans 190 pays un nouveau Windows, avec lequel il espère faire oublier les erreurs de la version précédente du système d'exploitation et son échec à négocier le virage des smartphones.La révolution mobile de Microsoft, promise au lancement de Windows 8 fin 2012, n'a pas eu lieu. Consommateurs, entreprises et concepteurs d'applications mobiles ont boudé le logiciel. Et le groupe américain a encore annoncé au début du mois 7.800 suppressions d'emplois, essentiellement dans sa filiale de téléphonie Nokia qui avait déjà supporté une grosse partie des 18.000 coupes décidées l'an dernier lors d'un plan social historique.  

Au-delà de la réintroduction symbolique du "menu démarrer", dont la disparition sous Windows 8 avait désarçonné beaucoup d'utilisateurs de longue date, Windows 10 est censé redresser la barre, et équiper un milliard d'appareils d'ici 2018. Toutes versions confondues, Windows compte aujourd'hui 1,5 milliard d'utilisateurs dans le monde, essentiellement sur PC.

 - Très tard pour le mobile - 

Contrairement à ses prédécesseurs qui se déclinaient en différentes variantes selon le type d'appareil visé, Windows 10 se veut universel, adapté au PC comme au smartphone en passant par la console de jeux vidéo Xbox ou les lunettes de réalité virtuelle.

"L'espoir est d'attirer les développeurs d'application, surtout pour les téléphones où Microsoft a du mal" mais qui sont "toujours stratégiques", estime Rob Enderle, un analyste indépendant du secteur technologique. 

Faute d'un catalogue suffisamment convaincant d'applications, les téléphones Windows ne font aujourd'hui pas le poids face à l'iPhone d'Apple ou aux smartphones de multiples marques fonctionnant sous Android, le système d'exploitation de Google.

"Ils sont très loin derrière sur le marché mobile, et ça prendrait énormément d'efforts et de temps, et un vrai changement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 28 juil 2015 à 11:24

    Plus droit à l'erreur, mort de rire, si vous préférez Linux, allez y, pour un pékin "normal", le Windows le plus pourrave sera utilisable et le Linux le plus sophistiqué totalement inutilisable. Ce n'est pas un hasard si Linux client chez le particulier couvre 1 à 2% des machines !!!!