Avec son projet Ara, Google prétend réinventer le smartphone

le
0
Avec son projet Ara, Google prétend réinventer le smartphone
Avec son projet Ara, Google prétend réinventer le smartphone

Assembler son smartphone pièce par pièce, comme un jeu de construction, pour avoir un appareil entièrement personnalisable et durable: avec son nouveau projet pilote Ara, Google veut prendre le contre-pied de ses grands concurrents comme Apple.Le géant américain espère créer une véritable industrie autour de ce nouveau modèle, qui offrirait selon lui un accès plus facile à internet aux habitants des pays émergents.Ce smartphone, encore au stade de prototype, est présenté au Congrès mondial de la téléphonie mobile à Barcelone.Son principe est simple: il se compose d'une structure de base sur laquelle viennent se greffer les différents modules -écran, batterie, appareil photo, capteurs, 3G, wifi etc- grâce à des électro-aimants. Google prévoit de le décliner en trois tailles.Une entreprise américaine associée au projet, Yezz, est venue le présenter à Barcelone. Exposé dans une vitrine, le prototype ne paye pas de mine, mais les bloggeurs et journalistes n'hésitent pas à faire la queue pour le voir.Son avantage? Plus besoin de changer de téléphone portable dès qu'une pièce est cassée ou qu'un nouveau modèle plus performant est mis sur le marché, il suffira de changer les modules en question, d'un simple clic.Le spécimen exposé à Barcelone l'est avec un écran haute définition, une batterie, une connexion pour un chargeur, un appareil photo, une connexion 4G etc, sous forme de puces et d'éléments de taille et d'épaisseur différentes."La version définitive n'aura pas cet aspect ni ce poids", assure Marion Chaparro, représentante de Yezz en Europe.Google promet une durée de vie de cinq ou six ans pour l'ossature de son smartphone, contre deux ans en moyenne aujourd'hui en Europe. Reste à voir combien de temps fonctionneront les différents modules."C'est bon pour l'environnement" en luttant contre l'obsolescence programmée, estime Annette Zimmermann, spécialiste du secteur des télécoms pour le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant