Avec Renault Kadjar, la famille crossover s'agrandit à nouveau

le
0

* Renault dévoile son crossover compact à la Cité du cinéma * Le véhicule sera produit en Espagne, puis en Chine * Le groupe veut profiter à son tour du boom du segment * Les crossovers sont une aubaine commerciale et industrielle par Gilles Guillaume et Laurence Frost SAINT-DENIS (Seine-Saint-Denis), 2 février (Reuters) - R enault RENA.PA a dévoilé lundi son nouveau crossover compact Kadjar, un modèle stratégique qui manquait à sa gamme, afin de profiter à son tour du boom du segment en Europe, mais aussi à l'international, tant ce type de silhouette est désormais prisé sur tous les marchés. La voiture, qui sera commercialisée à partir de l'été en Europe, puis dans le bassin méditerranéen et en Afrique, sera fabriquée en Espagne aux côtés de la Mégane. Développée sur la même plate-forme que le nouveau Qashqai de Nissan 7201.T , son aîné d'environ dix ans, elle sera aussi la première voiture fabriquée par Renault en Chine en 2016. Le véhicule, en livrée rouge vif, a été présenté en avant-première par le PDG Carlos Ghosn au cours d'un show organisé à la Cité du Cinéma, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). "Le succès (des crossovers) est au rendez-vous sur tous les continents, c'est pourquoi nous veillons à proposer d'emblée des produits mondiaux", a déclaré Carlos Ghosn. Mariage entre un 4x4 et une berline, les crossovers sont à la mode et pèsent désormais plus d'une vente sur cinq à travers le monde, et entre un quart et un tiers des ventes de voitures neuves en Chine. Les automobilistes veulent aujourd'hui se différencier avec des véhicules plus hauts et plus sportifs, même en ville. Cette tendance se retrouve partout, puisque même un véhicule classique peut prendre des allures baroudeuses avec des jantes sombres et des bas de caisse de couleur noire. "C'est le segment qui fonctionne et c'est la voiture qui manquait à Renault", commente François Roudier, porte-parole du CCFA (Comité des constructeurs français d'automobiles). "Et il y a là vraiment un partage avec l'alliance, notamment sur la plate-forme, c'est un bon exemple des synergies de l'alliance Renault-Nissan." UN PAS VERS LA "VOITURE GLOBALE" Le crossover constitue à ce titre un double jackpot pour tout constructeur. D'une part il constitue un pas vers la "voiture mondiale", qui plaît aux automobilistes de tous les continents et permet d'optimiser au maximum l'investissement de départ. "Il faut aujourd'hui se concentrer sur les silhouettes qui ont un vrai potentiel de croissance", explique un porte-parole de la marque Peugeot, qui commercialise elle aussi un crossover compact, le 3008, et un modèle urbain, le 2008, deux voitures destinées à l'Europe, à la Chine et à l'Amérique latine. "La cible du crossover est plus large que celle des silhouettes traditionnelles, à la fois géographiquement, et à l'intérieur d'une même géographie." Peugeot, poussé également par ses difficultés financières, a ainsi réduit le nombre de silhouettes de voitures à son catalogue pour se concentrer sur les plus rentables. L'abandon le plus récent concerne les cabriolets 207 CC et 308 CC, respectivement produits en Espagne et à Sochaux, qui s'arrêteront ce mois-ci. Le 2008, silhouette mondiale, a ainsi remplacé le petit break 207 SW, un modèle très européen, en proposant un compromis sur le volume habitable et la contenance du coffre. Le crossover permet aussi de conquérir une nouvelle clientèle, même à domicile. Grâce à son image moins conventionnelle ou familiale que celle de la Clio, le Renault Captur, petit frère du Kadjar, a trouvé preneur dans 50% des cas auprès d'automobilistes qui n'étaient pas clients de la marque. Dernier avantage, ces véhicules permettent aux constructeurs d'accroître le prix de la voiture par rapport à son équivalent traditionnel. Renault n'a pas révélé les futurs tarifs du Kadjar, mais en France, le prix de départ du Renault Captur est supérieur de 20% à celui de la Clio 4. Chez Volvo, l'écart entre la V40 compacte et sa déclinaison baroudeuse "cross country" tourne autour de 10%. Renault n'a pas donné non plus d'estimation de volume pour la dernière née de sa gamme. Mais l'usine de Palencia, qui la produira, a fabriqué 140.000 Mégane environ en 2013, tandis que la capacité initiale de Renault en Chine a été estimée à 150.000 unités par an. (Avec Edward Taylor, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant