Avec "Much Loved", Nabil Ayouch a voulu "interpeller"

le
0

Avec "Much Loved", en salles mercredi, Nabil Ayouch a voulu donner "une place" aux prostituées, ces femmes "invisibles" dans la société marocaine qu'il voit comme des "guerrières". Jugé immoral, le film a été interdit au Maroc mais primé au récent festival d'Angoulême. Durée: 01:31

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant