Avec leurs clubs, Fillon et Copé assurent leur autonomie

le
0
Mobilisés dans la bataille interne à l'UMP, les micro-partis leur seront utiles pour 2017.

Les mouvements à l'UMP ne suffisent pas à représenter les diverses sensibilités. Chaque ténor du parti veut avoir son club et François Fillon n'échappe pas à la règle. Il a présenté mardi, lors de sa réunion publique à Paris, le nouveau nom - et les nouvelles ambitions - de son ancien club France.9. Dorénavant, il faudra parler de Force républicaine.

Le micro-parti, créé en 2001, n'a jusqu'à présent pas été des plus actifs. Fort d'une dotation versée par l'UMP depuis 2002 au titre des «clubs et personnes morales associées», France.9 a permis à l'ancien premier ministre de financer sa campagne interne pour la présidence de l'UMP. Le siège national n'a en effet dégagé qu'une enveloppe de 50.000 euros pour chacun des candidats, remboursée sur présentation des factures. Or les deux camps reconnaissent que la campagne a coûté beaucoup plus cher.

En rebaptisant son...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant