Avec les smartphones Motorola, Lenovo confirme ses ambitions mondiales

le
0
Avec les smartphones Motorola, Lenovo confirme ses ambitions mondiales
Avec les smartphones Motorola, Lenovo confirme ses ambitions mondiales

En rachetant en 2005 les PC d?IBM, le groupe Lenovo avait de façon fracassante illustré le basculement de l'industrie informatique des Etats-Unis vers la Chine: en acquérant aujourd'hui les smartphones de Motorola, le géant chinois confirme ses ambitions planétaires.Pour les observateurs du secteur, pas de doute: Lenovo va tenter grâce à Motorola de rééditer sur le créneau des smartphones la formidable percée qu'il a enregistrée sur celui des PC grâce à IBM.Le groupe chinois occupe en effet désormais le premier rang mondial des fabricants d?ordinateurs personnels, après une internationalisation rapide qui l'a vu conquérir de nouveaux marchés notamment dans les pays émergents."Lenovo aspire à être une entreprise électronique +globale+ en termes géographiques, mais aussi en termes de produits", résume Jean-François Dufour, directeur de DCA Chine-Analyse.Moins de deux ans après voir acheté Motorola, Google a annoncé mercredi la cession des smartphones de la marque à Lenovo pour 2,91 milliards de dollars en numéraire et en actions. Le géant américain de l'internet a précisé conserver "la vaste majorité" du portefeuille de brevets de Motorola Mobility.Lenovo, issue d'une petite entreprise fondée en 1984 à Pékin par une poignée d'ingénieurs, reprend la marque Motorola et les produits déjà lancés ou en préparation.Un pari risqué pour le groupe chinois, comme l'a prouvé la chute du cours de son action aussitôt qu'a été connue la transaction.L'acquisition des smartphones Motorola donne à Lenovo "l'occasion de devenir immédiatement un acteur solide au niveau mondial dans le secteur en forte croissance des smartphones", a de son côté assuré Yang Yuanqing, le PDG du groupe chinois.A la différence de ce qui s?était passé avec l'acquisition de la division PC d?IBM, "ce n?est pas le transfert de technologies qui intéresse le géant chinois de l?électronique", analyse M. Dufour.Selon ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant