Avec les peshmergas sur le front de Mossoul

le
0

De nos envoyés spéciaux Le jour se lèveà peine sur la plaine de Mossoul et les combattants kurdes (peshmergas) arrivent par centaines sur un grand terrain vague qui domine le village de Naweran, à une douzaine de kilomètres au nord de la deuxième ville d'Irak. C'est l'objectif de la coalition internationale : reprendre toutes les localités qui entourent la capitale de la région de Ninive avant l'assaut final. Au loin, on distingue clairement les lumières de Mossoul, une sorte de guirlande orange et blanche qui scintille dans la nuit. Un peu engourdis, les soldats vérifient leurs armes et leurs équipements. Certains ont du mal à s'extraire de leurs sacs de couchage et se réchauffent devant un braséro. D'autres font des selfies devant les tanks de fabrication soviétique qui crachent une drôle de fumée grise et noire. Soudain, des tirs de kalachnikov zèbrent le ciel : un drone artisanal de Daech a été repéré alors qu'il se dirigeait vers les positions des peshmergas. Fauché par les rafales, il tournoie un instant dans l'air avant de heurter le sol, sous les hourras des combattants kurdes, réveillés pour de bon. L'offensive sur Naweran démarre. Tandis que les avions de la coalition lâchent leurs bombes sur le village, à intervalles réguliers, un bulldozer bardé de plaques métalliques ouvre la voie. Si une mine se déclenche sur son passage, elle ne déviera pas l'énorme tractopelle de sa route. Une colonne de blindés suit de près. Mais au lieu de se diriger vers le centre de la localité et d'engager le combat urbain avec les miliciens de Daech, elle bifurque sur la gauche et commence une manoeuvre d'encerclement. « C'est la tactique que nous employons le plus souvent, raconte un officier peshmerga. Les djihadistes se retrouvent isolés, coupés de toute retraite, obligés de se découvrir à un moment ou un autre. » Tandis que la colonne parvient au sommet d'une colline, des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant