Avec les 98 premiers sites en .paris, Paris innove pour mieux encadrer

le
0
Avec les 98 premiers sites en .paris, Paris innove pour mieux encadrer
Avec les 98 premiers sites en .paris, Paris innove pour mieux encadrer

La Tour Eiffel, la RATP, Aéroports de Paris mais aussi PagesJaunes ou le maroquinier Delsey: la ville de Paris a dévoilé vendredi la liste des 98 premiers sites internet dotés de l'extension .paris, opérationnels à partir de mai avant une ouverture générale en fin de l'année.L'annonce a eu lieu lors de la signature d'un contrat avec l'Icann, le régulateur mondial d'Internet chargé de valider les noms de domaines, organisée dans les locaux de l'incubateur de start-up Numa, mettant fin à un processus entamé en juin 2008 qui offre une option alternative aux .fr ou .com traditionnels."Cette extension, vitrine de l'innovation parisienne, a valeur de symbole, là, on ouvre un nouveau cycle", s'est réjoui Jean-Louis Missika, adjoint au maire de Paris chargé de l'innovation, qui a présidé le jury chargé de faire le tri parmi les 310 candidatures reçues selon l'originalité, l'intérêt et l'apport économique de chaque projet.Dans le cadre de toute nouvelle extension, l'Icann impose une période de trois mois avant l'ouverture générale où les marques et les ayants droit ont la possibilité de s?enregistrer en priorité, leurs noms de domaine étant activés au moment de l'ouverture générale.Cette phase appelée "sunrise" débutera en septembre, mais la Ville de Paris a choisi de privilégier des "pionniers", chargés d'explorer dès le mois de mai "ce nouveau territoire numérique, sorte d'espace vierge où tout est à créer", selon M. Missika.Il s'agit pour la municipalité d'éviter les errements connus avec les 22 suffixes homologués jusqu'en juin 2012, en particulier la spéculation et l'usurpation de noms de domaine, en s'appuyant sur la marque quasiment universelle que représente le nom de Paris.Parmi les lauréats figurent des entreprises comme Citroën, Delsey ou Fauchon, des institutions comme la Tour Eiffel et le Grand Palais, des start-up à l'instar d'Ulule et Five by Five et des associations ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant