" Avec le recul, je choisirais l'équipe de France "

le
0
" Avec le recul, je choisirais l'équipe de France "
" Avec le recul, je choisirais l'équipe de France "

À 21 ans, cet arrière droit qui possède la triple nationalité française, italienne et algérienne a déjà pas mal bourlingué entre les U19 du Milan et de l'Italie, mais aussi la galère du chômage.

Peux-tu reconstituer ton arbre généalogique rapidement ?
Grand-mère algérienne, mère française, père italien, j'ai les trois passeports !

Ça, c'est fait. Mais tu es bien formé en France ?
Je suis marseillais, j'ai commencé à l'OM jusqu'en 13 DH lorsque le club ne m'a pas confirmé. Après un intermède d'un an chez les amateurs, j'ai filé à Grenoble lorsque l'équipe une était en D1. J'ai signé un contrat aspirant de trois ans, mais ça s'est très mal passé, je ne suis resté que 7 mois, le froid, la distance… et j'ai ensuite filé au Genoa.

À 15 ans ?
Oui, dès que je suis sorti de l'OM, j'avais fait un essai concluant là-bas, mais je ne voulais pas tout quitter, les amis, la famille, l'école même. Puis ensuite, je me suis dit, tant qu'à partir de Marseille, autant que ce soit pour aller au Genoa. J'ai signé pro l'année d'après.

Tu vois tout de suite une différence entre les centres de formation de l'OM et du Genoa ?
Je suis arrivé en Italie, je ne savais pas me placer sur un terrain, je faisais n'importe quoi. Tactiquement, c'est un autre monde. Maintenant, techniquement, on est mieux formé en France.

« La ville de Matera, tout au sud de l'Italie, on dirait Jérusalem. Ils y ont tourné La Passion du Christ d'ailleurs et aussi le nouveau Ben Hur. J'ai même croisé Morgan Freeman au resto ! »Johad Ferretti

Tu es aussi passé par Novara.
Après une année au Genoa, j'ai eu une petite altercation avec l'entraîneur des U19, j'ai passé six mois sans jouer et j'ai donc été prêté six mois avec la Primavera de Novara. Ça se passait bien, mais j'ai eu une pubalgie, je suis resté quasi un an sur le carreau. Ça a été dur. Je suis retourné au Genoa, je fais la prépa avec les U19, et le Milan me contacte le dernier jour du mercato.

Comment ça s'est fait ?
Apparemment, ils me suivaient depuis un moment, mon directeur sportif m'appelle un soir : " Johad, faut que t'ailles au Milan pour…











Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant