Avec le départ de Taubira, Hollande s'éloigne un peu plus de sa gauche

le , mis à jour à 16:34
1

Le départ de Christiane Taubira, dernière représentante (et caution) de «l'aile gauche» au sein du gouvernement, creuse encore un peu plus le fossé séparant François Hollande et sa gauche. Pire encore pour les frondeurs PS, écologistes, mélenchonistes ou communistes, la garde des Sceaux est remplacée par Jean-Jacques Urvoas, un proche de leur bête noire Manuel Valls.

Pour Laurent Baumel, chef de file des frondeurs, c'est à «la rupture de la coalition qui a porté François Hollande au pouvoir en 2012» que l'on assiste. La fracture est d'autant plus profonde que le débat sur l'extension de la déchéance de nationalité vient ajouter du sel sur les plaies d'une division déjà profonde en matière de politique économique. Et heurte au-delà des frondeurs, jusqu'au cœur des rangs socialistes. «Le périmètre qui avait permis la victoire de 2012 s'est réduit comme la banquise», abonde David Cormand, le Monsieur Elections d'EELV, proche de Cécile Duflot. «Le gouvernement penche encore plus à droite», résume Eric Coquerel, l'un des responsables du Parti de gauche (PG).

VIDEO. Avec la démission de Taubira, le gouvernement est-il encore à gauche ?

«On voit mal ce que Hollande y gagne»

«Dans le débat qui s'engage, il doit y avoir une cohérence dans l'action» et une «éthique collective», a pour sa part défendu François Hollande lors du Conseil des ministres. «Chaque individu a une responsabilité, une éthique, mais il doit y avoir aussi, quand on participe au gouvernement de la France, une éthique collective et une cohérence forte», a encore relevé le chef de l'Etat, selon les propos rapportés par le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll 

Commentaire de Laurent Baumel : «On voit mal ce que Hollande y gagne. On ne va pas du tout vers une hypothèse de réunification de la gauche, mais vers un processus de fracturation.» Même son de cloche, du côté d'Eric Coquerel. «Cela l'affaiblit encore plus. Il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 11 mois

    Là franchement je ne comprend plus rien au film, il cherche quoi notre grand timonier, qu'aux présidentielles la gauche de la gauche présente un candidat, ainsi il est sûr de faire 10% au premier et...dernier tour.