Avec la ratification de l'accord Start, Obama termine l'année en beauté

le
0
Après la levée du tabou des gays dans l'armée, le Congrès a entériné le traité Start, offrant au président américain une série de succès législatifs

C'est un Barack Obama rayonnant, requinqué par la moisson de victoires législatives engrangées ces derniers jours, qui a signé mercredi la loi levant l'interdiction pour les homosexuels déclarés de servir dans les forces armées. L'entouraient des militaires gay qui avaient été forcés de quitter les rangs : «Cette loi va renforcer notre sécurité nationale, on ne demandera plus à des militaires de quitter l'armée malgré leur bravoure… On ne leur demandera plus de mentir», a dit le président, les invitant «à revenir». «Votre pays a besoin de vous !», a-t-il dit, voyant dans l'abrogation de la loi le prolongement du combat qui avait mené à l'abolition de la ségrégation contre les Noirs. «Je voudrais citer la phrase d'un officier des forces spéciales interviewé par le Pentagone, car elle résume bien la situation, a dit Obama. Il a répondu : “On a un gay avec nous. Il est grand et fort, il n'est pas commode et il tue beaucoup de méchants. On

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant