Avec la "gamification", les marques misent sur le jeu vidéo pour séduire de nouveaux clients

le
0
Avec la "gamification", les marques misent sur le jeu vidéo pour séduire de nouveaux clients
Avec la "gamification", les marques misent sur le jeu vidéo pour séduire de nouveaux clients

"Du pain et des jeux": au XXIe siècle, les marques ont bien retenu la célèbre maxime des empereurs romains. Face à la montée en puissance des bloqueurs de publicité et des internautes devenus allergiques aux réclames, les entreprises misent sur les techniques du jeu vidéo ("gamification") pour mieux séduire les consommateurs.Dans ce domaine, Milka Biscuits est devenu un cas d'école. Si l'entreprise a profité de la renommée de sa marque de chocolat incarnée par une vache aux tâches violettes, elle n'occupe encore que la cinquième position sur le marché des biscuits en France, depuis son lancement en 2012."Nous avions besoin de gagner en visibilité auprès des moins de 35 ans et travailler davantage notre coeur de cible, les familles avec enfants", a expliqué à l'AFP, Julien Humbert, chef de marque de Milka Biscuits, qui a décidé de lancer en janvier dernier un jeu publicitaire ("advergame") afin de grignoter des parts de marché.Avec Milka Biscuits Saga, la marque offre la possibilité aux internautes de connecter smartphones ou tablettes entre elles pour faire des parties multi-joueurs entre amis ou en famille. En proposant des jeux inspirés de succès mondiaux comme Tetris ou encore Casse-brique, l'application met en scène moelleux au chocolat et autres biscuits avec à la clé des cadeaux ou des bons d'achats primant les meilleurs joueurs.Le buzz a été immédiat. Avec 1,2 million de téléchargements, 20 millions de parties jouées dont 6 millions à plusieurs joueurs, Milka Biscuits a amplement réussi son pari en terme d'image. Et la campagne s'est même concrétisée par une hausse de 17% de ses ventes, hors promotions."On sent que le succès de Milka Biscuits Saga a fait de la pédagogie sur le marché et que les annonceurs s'y intéresse de plus en plus", confirme à l'AFP Loïc Chauveau, directeur de l'agence BrandStation concepteur du jeu, qui révèle avoir gagné depuis "une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant