"Avec La Fouine, on s'appelle souvent"

le
0
"Avec La Fouine, on s'appelle souvent"
"Avec La Fouine, on s'appelle souvent"

Aujourd'hui à Côme, Abdelkader Ghezzal a roulé sa bosse en Italie, entre une galère à Bari, une faillite à Parme, La Fouine et son frangin Rachid.

Tu débarques en Italie en 2005, un peu par hasard en fait ?
C'est vrai, j'avais le même agent que Jamal Alioui qui avait signé à Crotone, lequel cherchait un autre jeune, mais en attaque. On m'a proposé un essai d'un mois, qui a été concluant. Je suis passé de la CFA avec Saint-Priest à la Serie B. En fait, je n'avais jamais quitté Lyon et sa banlieue, j'ai même fait trois ans au centre de formation de l'OL jusqu'en U13 avec les Berthod, Clément et compagnie. Ensuite, je suis repassé par le FC Vaulx-en-Velin et donc à Saint-Priest, j'ai tenté des essais à Gueugnon et Le Mans, mais sans succès.

Ça fait quoi de finir au fin fond de Calabre du jour au lendemain ?
(rires) J'avoue que ce n'était pas simple, je suis parti tout seul en plus, mais quand tu veux réussir, il faut faire ce genre de sacrifice. Et puis, j'ai eu de la chance car il y avait Alioui, Piocelle, Konko... Ça m'a permis de m'intégrer petit à petit, on habitait dans la même résidence, on mangeait toujours chez l'un ou chez l'autre.

Hormis les 6 premiers mois, tu enchaînes direct 40 buts en deux saisons et demie, le foot italien t'a de suite convenu, non ?
Il y a eu la période d'adaptation, le temps de comprendre la langue, mais aussi un nouveau football beaucoup plus tactique.
« Passer de la Calabare à Turin, c'était comme passer d'un pays à l'autre »
J'ai été rapidement prêté à la Biellese en D4, et ça m'a fait énormément de bien car j'étais le seul Francophone, donc plus le choix, j'étais livré à moi-même. D'ailleurs, c'était comme passer d'un pays à l'autre, puisque Bielle est au nord de Turin, j'y ai inscrit 9 buts en 11 matchs et ça m'a vraiment lancé.

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant