Avec la crise, la colocation concerne toutes les générations

le
0

Partager un appartement ou une maison à plusieurs n'est plus l'apanage des étudiants. Les difficultés financières et la peur de la solitude poussent de plus en plus d'adultes et de retraités à choisir ce mode de vie.

Un loyer moins élevé pour une surface plus grande, de la convivialité, un esprit de famille retrouvé ... pour ses adeptes, la colocation ne manque pas d'atouts. Des séries comme Friends ou des films comme L'Auberge espagnole, mettant en scène la joie de vivre sous le même toit que ses amis, ont ancré dans l'imaginaire collectif ce mode de vie alternatif. Prisée par les étudiants qui ne souhaitent pas vivre dans les studios souvent minuscules des villes universitaires, la «coloc» n'est pourtant plus l'apanage de la vie estudiantine. Jeunes actifs ou retraités se mettent aussi à partager maison ou appartement, par choix, mais aussi souvent par nécessité.

Leader du secteur, le site d'annonces Appartager a vu grandir ce phénomène. ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant