Avec l'oPhone, envoyez et recevez des odeurs par SMS !

le
0
Avec l'oPhone, envoyez et recevez des odeurs par SMS !
Avec l'oPhone, envoyez et recevez des odeurs par SMS !

Envoyer et recevoir des odeurs par SMS, ce sera bientôt possible grâce à l'oPhone. La commercialisation de ce gadget révolutionnaire mis au point par David Edwards, professeur de génie biomédical à Harvard, est prévue début 2015. «Il y a un grand intérêt de la part de la Silicon Valley, car il s'agit concrètement de pouvoir changer la communication globale d'aujourd'hui», a expliqué l'initiateur du projet dans son bureau du Laboratoire, sa structure ouverte en 2007 dans le Ier arrondissement de Paris qui a pour vocation de réconcilier art et science.

Appareil de forme cylindrique reposant sur un dock, l'oPhone est un petit boîtier blanc qui génère des signaux aromatiques complexes en succession rapide de petites émissions de vapeur, comme un téléphone standard transmet des informations audio. Il fonctionne grâce à la manipulation technologique de particules d'une manière similaire à la technologie d'aérosols médicaux qui a permis à ce philanthrope, écrivain et inventeur en série de bâtir sa fortune à la fin des années 1990. Pour exploiter cette idée issue de l'un de ses cours à Harvard, il a cofondé la société Vapor Communications.

Via l'application gratuite oSnap

D'abord réservé aux utilisateurs de l'iPhone par le biais d'une application gratuite appelée oSnap, téléchargeable à partir du 17 juin, l'oPhone dispose pour l'instant de 32 odeurs originales. Afin de créer sa propre odeur, l'utilisateur en combine entre une et huit, ce qui représente d'ores et déjà 300 000 combinaisons possibles. L'éventail des senteurs étant très large dans le monde réel, un choix de fragrances était nécessaire pour débuter les expérimentations.

«On a ciblé deux domaines, celui du café, pour lequel on a travaillé avec les fondateurs de Café Coutume (un torréfacteur parisien, NDLR), et plus largement celui du fooding alimentaire». Une fois le système opérationnel, un promeneur pourra prendre par exemple lors ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant