Avec l'Italie, la crise connaît un tournant dangereux, dit Pimco

le
0

NEW YORK (Reuters) - Les difficultés de l'Italie annoncent une "nouvelle phase, encore plus dangereuse de la crise de la dette en Europe", a déclaré mercredi Mohamed El-Erian, directeur général de PIMCO, premier gestionnaire mondial de fonds obligataires.

La Banque centrale européenne (BCE) peut agir pour casser une spirale infernale mais ne peut être efficace que si ses actions sont soutenues par une série d'autres mesures, a-t-il dit à Reuters.

PIMCO est le seul investisseur américain figurant dans la liste des 10 premiers détenteurs de titres de dette souveraine italiens, selon des données publiquement disponibles.

Avec une exposition de 4,8 milliards de dollars, le gestionnaire représente à lui seul la moitié du portefeuille cumulé des investisseurs institutionnels américains.

Mohamed El-Erian n'a fait pas de commentaires sur les obligations italiennes détenues par PIMCO.

Les rendements des obligations d'Etat italiennes à 10 ans ont dépassé mercredi le seuil critique de 7% et les Bourses se sont enfoncées de nouveau dans le rouge, le soulagement provoqué par l'annonce du prochain départ de Silvio Berlusconi ayant cédé le pas à l'inquiétude.

Pour contenir la hausse du coût de financement que doit supporter Rome, la BCE a multiplié les achats de titres de dette italiens depuis le début du mois d'août.

Jennifer Ablan, Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant