Avec François, ils s'écrivent et se téléphonent

le
0

Le pape Benoît XVI ne se mêle pas de l'actuel pontificat sinon en l'accompagnant de sa prière monacale comme il s'y est engagé.

En renonçant, Benoît XVI a fait acte d'allégeance à son successeur, quel qu'il soit. Et il n'a pas dérogé à la règle. Tout en recevant pas mal d'amis dans sa maison, derrière la basilique Saint-Pierre, le pape émérite ne se mêle pas de l'actuel pontificat sinon en l'accompagnant de sa prière monacale comme il s'y est engagé.

Les deux hommes se connaissaient peu. Beaucoup pensent même que le cardinal Bergoglio n'était pas «le candidat» de Benoît XVI (qui ne participait toutefois pas au conclave). Il l'avait eu comme outsider lors du conclave de 2005. Le secrétaire particulier de Benoît XVI, Mgr Georg Gänswein, affirme toutefois que «dès le début», il y a eu «un bon contact entre eux deux» et qu'«ils s'écrivent, se téléphonent et se rencontrent».

De fait, c'est plutôt François qui doit prendre l'initiative, comme il l'a fait...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant