Avec DS5, Citroën défie les grandes allemandes 

le
0
Lancé ce week-end, le troisième véhicule de la gamme «premium» du constructeur veut chasser sur les terres des Audi A4, BMW Série 3 et Mercedes Classe C. Objectif à terme: 40.000 ventes en Europe et 30.000 en Chine.

Moquée il y a quelques années pour son image vieillotte, la marque aux chevrons prend le risque de se mesurer aux champions allemands du «premium». Son arme: la ligne DS. Après la petite DS3, puis la sortie en mai de la DS4, Citroën s'attaque dès ce week-end, avec sa DS5, à une chasse gardée d'Audi, BMW et Mercedes: le créneau des A4, Série 3 et Classe C.

L'enjeu consiste à «transformer le succès de la DS3», déclare Frédéric Banzet, le directeur général de la marque. La petite citadine chic, lancée en mars 2010, s'est déjà écoulée à 135.000 exemplaires, ce qui est «très largement supérieur aux objectifs fixés», poursuit-il. La marque a même empiété sur les plates-bandes de la Mini, en écoulant 56 400 DS3 sur les neuf premiers mois de l'année en Europe, contre 122.000 pour la gamme de poche de BMW. Par ailleurs, la DS4, lancée fin mai, a enregistré près de 30.000 commandes.

Particulièrement victime de la guerre des prix en Europe, car ses c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant