Avec ce Boufal-là, Lille peut viser très haut

le
0

Les Lillois ont signé un sixième succès consécutif et se placent pour la lutte aux places européennes. Grâce notamment à un triplé de Boufal, Lille enterre un peu plus les Corses qui voient leur maintien se compliquer.

Le debrief

Malgré de l’envie, les joueurs de Thierry Laurey n’ont pas su faire chavirer une défense lilloise bien en place et le talent de Boufal a surtout fait la différence. Encore dans un grand soir, l’ancien milieu angevin a fait vaciller la défense corse et s’offre un coup du chapeau qui permet aux Dogues de rester dans le wagon menant vers les places européennes. Pour les Corses, ça se complique grandement au vu du calendrier qui s’annonce et des matchs contre Lyon et le PSG. Recevant à nouveau le week-end prochain, le derby contre le SC Bastia s’annonce très chaud et une nouvelle défaite sonnerait comme une fin de saison cauchemardesque et un retour en Ligue 2 seulement un an après la montée.

Le film du match

4eme minute Double parade d’Enyeama face à une première frappe de Poggi à l’entrée de la surface qui est détournée. Boutaïb a suivi et prend également sa chance à bout portant mais le gardien lillois est une nouvelle fois à la parade. 19eme minute (0-1) Corchia prend le couloir droit et centre au second poteau pour une superbe reprise de volée de Boufal, qui fusille Maury. 39eme minute Bien placé à l’entrée de la surface, Benzia prend sa chance du gauche et enroule son ballon pour viser la lucarne. Malheureusement pour les Dogues, le ballon tape de plein fouet la barre transversale. 41eme minute (1-1) Boutaïb contrôle le ballon de la poitrine dos au but et lance ensuite Pujol dans la profondeur. L’ancien buteur de Nantes et Valenciennes se présente face à Enyeama et trompe le gardien lillois d’une frappe croisée. 74eme minute (1-2) Suite à une mauvaise relance corse plein axe, Boufal reprend le ballon aux 20 mètres et envoie une frappe à ras de terre, hors de portée de Maury. 84eme minute (1-3) Le triplé pour Boufal qui, sur le côté gauche de la surface, s’appuie sur Sidibé avant d’enrouler son ballon qui va se loger dans le petit filet de Maury. 86eme minute (2-3) Coup-franc pour les Corses sur le côté gauche. Djokovic envoie un long ballon aérien que Touré vient reprendre de la tête. Il trompe Enyeama. 88eme minute (2-4) Sur le côté droit, Boufal cherche à centrer sur Eder dans la surface mais c’est Pablo Martinez qui vient couper la trajectoire et tromper malheureusement son propre gardien.

Les joueurs à la loupe

Gazélec Ajaccio Peu sollicité, MAURY a connu une soirée compliquée car il ne peut quasiment rien faire sur les buts qu’il encaisse. La faute à une défense centrale complètement remaniée après la blessure de BRECHET, remplacé par LE MOIGNE en première période. MANGANE est donc descendu en charnière pour aider FILIPPI, qui s’est fait expulser en seconde période. Sur les côtés, SYLLA n’a pas souvent débordé au contraire de P.MARTINEZ mais on se souviendra davantage de son but contre son camp que de ses centres. Au milieu de terrain, LARBI a manqué de créativité quand POGGI et DJOKOVIC ont manqué d’espace et de ballons intéressants à jouer. La satisfaction corse de la soirée est à mettre sur le compte des attaquants qui se sont battus sur tous les ballons. En fin de première période, PUJOL est récompensé d’un but, bien servi par BOUTAÏB qui s’est rendu disponible durant toute la rencontre. Lille Encore une fois, BOUFAL a éclaboussé la partie de son talent. En très grand forme sur la pelouse corse, le milieu franco-marocain s’est offert un coup du chapeau mérité tant il est le principal acteur de ce succès lillois. A ses côtés, EDER a été plus discret mais le Portugais n’a pas non plus eu beaucoup de ballons à gérer. Sur l’aile, BENZIA voit une belle frappe finir sur la barre et Antonetti a préféré le faire sortir à la mi-temps pour l’entrée en jeu d’AMALFITANO, qui n’a pas fait basculer la rencontre. Au milieu de terrain, MAVUBA et BALMONT ont rempli leur rôle de relayeurs pour organiser le jeu lillois. Dans un autre registre, AMADOU a fait bloc devant sa défense pour stopper les attaques corses. Dans son but, ENYEAMA réalise deux grosses parades en début de match puis calme plat malgré deux buts encaissés. Devant lui, SUNZU et SOUMAORO ont réalisé un match correct, le second frôlant quand même le pénalty en début de rencontre. Enfin, un gros match des latéraux qui sont souvent montés. SIDIBE et CORCHIA ont bien utilisé leur couloir pour apporter le danger dans la surface, avec une passe décisive chacun.

Monsieur l’arbitre au rapport

Pour son premier match en Ligue 1, il a su se faire respecter malgré quelques tensions mais dans l’ensemble, il a bien maîtrisé la rencontre.

Ça s’est passé en coulisses…

- Pour la réception de Lille, Thierry Laurey a relancé son 4-4-2 en losange avec Larbi en position de meneur tandis que Mangane faisait la sentinelle devant la défense. Mais il était privé de Ducourtioux (grippe), Youga (genou) et Coeff (cuisse). - Du côté des Lillois, Frédéric Antonetti était privé du défenseur Marco Basa, blessé à la cuisse. Marvin Martin (genou) et Bauthéac (psoas) n’ont pas fait le voyage en Corse et sont restés à l’infirmerie. - Lille n’a perdu qu’un seul de ses 17 derniers matchs de Ligue 1 face à des clubs corses (AC Ajaccio, Bastia et GFC Ajaccio) : c’était contre Bastia (1-2) le 21 février 2015. Douze succès et quatre nuls complètent le bilan.

La feuille de match

L1 (34eme journée) / GAZELEC AJACCIO - LILLE : 2-4

Stade Ange-Casanova (3 605 spectateurs) Temps agréable - Pelouse correcte Arbitre : M.Letexier (6) Buts : Pujol (41eme) et Al.Touré (87eme) pour le Gazélec Ajaccio – Boufal (19eme, 77eme et 85eme) et P.Martinez (89eme, csc) pour Lille Avertissements : Le Moigne (45eme+1), Mangane (45eme+2) et Filippi (49eme et 66eme) pour le Gazélec Ajaccio – Benzia (45eme+2) et Balmont (61eme) pour Lille Expulsion : Filippi (66eme) pour le Gazélec Ajaccio Gazélec Ajaccio Maury (4) - I.Sylla (4), Filippi (4), Bréchet (non noté) puis Le Moigne (12eme, 5), P.Martinez (4) - Mangane (5) - Poggi (cap) (5) puis Al.Touré (68eme), Larbi (5) puis Tshibumbu (80eme), Djokovic (5) - Boutaïb (6), Pujol (6) N'ont pas participé : Goda (g), Mayi, Zoua, Chermiti Entraîneur : T.Laurey Lille Enyeama (6) - Corchia (6), Sunzu (6), Soumaoro (5), Sidibé (6) - Balmont (6) puis Obbadi (68eme), Amadou (5), Mavuba (cap) (5) - Boufal (9) puis Tallo (88eme), Eder (5), Benzia (4) puis M.Amalfitano (46eme, 5) N'ont pas participé : Elana (g), Y.Koné, Pavard, R.Lopes Entraîneur : F.Antonetti
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant