Avec Brief.me, un fondateur de Rue89 revient à l'essentiel de l'info

le
0
Avec Brief.me, un fondateur de Rue89 revient à l'essentiel de l'info
Avec Brief.me, un fondateur de Rue89 revient à l'essentiel de l'info

L'un des fondateurs de Rue89, Laurent Mauriac, vient de lancer avec cinq associés "Brief.me", email quotidien d'information payant qui propose un résumé de l'actualité, un modèle aux antipodes du site d'info Rue89 qu'il avait cofondé il y a 7 ans. "Nous sommes partis du constat que les gens sont submergés d'infos. Il est de plus en plus dur de faire le tri, l'information n'est plus hiérarchisée, et cette tendance s'est accentuée avec les réseaux sociaux", a expliqué à l'AFP Laurent Mauriac, qui a quitté la direction de Rue89 en juin dernier pour ce nouveau projet.D'où l'idée de créer Brief.me, une lettre quotidienne envoyée par email, identique pour tous les abonnés et sans publicité. Ce format, contenant une dizaine d'informations les plus importantes sélectionnées et hiérarchisée par l'équipe rédactionnelle, sera vendue contre un abonnement de quelques euros par mois, a-t-il souligné. "Nous voulons rétablir une certaine autorité éditoriale, et proposer un aide-mémoire de l'actualité avec quelques informations importantes, quelques infos décalées, et aussi une mise en perspective", selon Laurent Mauriac.Autre pari de Brief.me, un mode de lecture adapté aux téléphones mobiles, avec une segmentation des informations en "cartes", de la taille d'un écran de smartphone, ce qu'on appelle aux Etats-unis les "bite-sized news ou petites bouchées d'info", a précisé Laurent Mauriac. "Une approche simple et reposante de l'actualité, un guide dans la masse des informations disponibles", écrit-il dans la présentations du site.Le projet est inspiré en partie de Yahoo News Digest, un résumé de l'actualité (en anglais), largement automatisé, lancé par Yahoo! depuis début 2014. "Le modèle rédactionnel de Rue89, avec beaucoup de contenu venant de non-journalistes, dont des témoignages directs, est pertinent mais son modèle économique, basé sur la publicité, est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant