AVC : les femmes plus sévèrement touchées

le
0

Outre les facteurs de risque partagés avec les hommes, les femmes sont fragilisées par leur vie hormonale, rappellent les premières recommandations médicales les concernant.

L'Association américaine du c½ur a dévoilé jeudi les premières recommandations sur la prévention de l'accident vasculaire cérébral chez les femmes. Comme le rappellent les auteurs de ce guide publié dans la revue scientifique Stroke, les AVC touchent aujourd'hui plus de femmes que d'hommes. Ils constituent, après le cancer, la deuxième cause de décès chez les Françaises, ainsi qu'une source majeure de handicap.

«Si les deux sexes ont des facteurs de risque en commun - comme l'âge, l'hypertension artérielle, le diabète, l'inactivité physique ou le tabac -, les femmes ont des vulnérabilités propres, pour l'essentiel liées à leur vie hormonale, qui ne sont pas toujours suffisamment prises en compte par les médecins et leurs patientes», remarque le Pr Cheryl Bushnell, auteur...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant