Avantages fiscaux et revenus en plus, les multiples atouts de l'épargne retraite

le
1

Les chiffres régulièrement publiés sur l'angoissante question de la retraite ne peuvent qu'encourager l'anticipation. "Le rapport entre la pension nette moyenne et le salaire moyen net ne cesse de s'éroder. Il était de 66 % en 2016, mais devrait se situer entre 51% et 59% en 2040 et 45% et 48% en 2060", rappelle l'économiste Philippe Crevel.

Pour combler - au moins partiellement - ce manque à gagner, plusieurs solutions d'épargne existent, parmi lesquelles l'assurance-vie arrive en tête des préférences des futurs retraités. Mais d'autres plans spécifiquement conçus pour garantir le versement d'une rente viagère (versée à vie) peuvent être souscrits en complément.

Les placements retraite individuels les plus connus sont le Perp (plan d'épargne retraite populaire), ouvert à tous, et le contrat Madelin (créé par la loi éponyme de février 1994), réservé aux TNS (travailleurs non salariés et conjoints collaborateurs) soumis à l'impôt sur le bénéfice industriel et commercial ou non commercial (BIC ou BNC). Les fonctionnaires ont, quant à eux, accès à des solutions spécifiques (Préfon Retraite, Corem).

NOTRE DOSSIER >> Epargne retraite

Ces plans offrent un avantage fiscal à l'entrée d'autant plus substantiel que l'on est fortement imposé. Dans le cas du Perp, les cotisations versées chaque année sont déductibles du revenu imposable dans la limite de 10% des revenus professionnels, eux-mêmes plafonnés à 30432 euros en 2016 (plancher de 3804 euros pour les faibles revenus).

Mais il y a un bonus à la clef. S'ils n'ont pas été épuisés, ceux des trois années précédentes restent déductibles et on peut utiliser ceux de son conjoint ou partenaire d'un Pacs (le détail des plafonds est indiqué dans le dernier avis d'imposition). "Ce principe de mutualisation est essentiel et on peut le diluer pour l'optimiser dans le temps en ne consommant, par exemple, que deux plafonds sur quatre, le plu...

lire la suite sur votreargent.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • faites_c il y a 12 mois

    "Mais d'autres plans spécifiquement conçus pour garantir le versement d'une rente viagère (versée à vie)" C'est bien là le problème des plans épargne retraite : l'aliénation du capital au profit d'une banque ou d'un assureur pour reverser une rente viagère sur une période de temps inconnue qui vous est en général totalement défavorable! Avec l'assurance vie vous avez au moins la possibilité de grignoter votre capital et la certitude qu'à votre décès le capital résiduel sera versé à vos héritiers