Avant son procès en appel, la Scientologie hausse le ton 

le
0
Ses six avocats contestent une circulaire du ministère de la Justice sur les dérives sectaires et promettent de multiples incidents d'audience.

À neuf jours de son procès en appel à Paris pour escroquerie en bande organisée, la Scientologie fourbit déjà ses armes et dénonce «des pressions scandaleuses» faites sur la justice. Lors d'une conférence lundi, rassemblant sur l'estrade pas moins de six avocats, elle a mis en cause une circulaire du ministère de la Justice en date du 19 septembre dernier relative «à la vigilance et la lutte contre les dérives sectaires». A priori, une note d'orientation supplémentaire pour sensibiliser les magistrats au phénomène sectaire.

Pour l'organisation fondée par Ron Hubbard, elle est un moyen de pression sur les magistrats qui, à compter du 3 novembre prochain, vont à nouveau examiner l'affaire pour laquelle elle a été lourdement condamnée en 2009. Des amendes de 400.000 et 200.000 euros avaient été prononcées contre ses deux principales structures, le Celebrity Centre et sa librairie. Son dirigeant de fait avait écopé de deux ans de prison avec sursis et 30.000 1/4 /p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant