AVANT-PAPIER-La BCE publie jeudi ses premières "minutes", non nominatives

le
0

* Le compte rendu de la réunion du 22 janvier publié à 12h30 GMT * Un document de 10-15 pages où il sera question du QE * La BCE s'aligne ainsi sur d'autres banques centrales par Marc Jones FRANCFORT, 18 février (Reuters) - La Banque centrale européenne publiera jeudi le premier compte rendu d'une de ses réunions monétaires, celle cruciale du 22 janvier qui a débouché sur l'annonce d'un programme de rachat d'obligations souveraines dans la zone euro. Ces comptes rendus, appelés "minutes" dans le jargon des marchés financiers, seront désormais publiés régulièrement et devraient fournir des précisions soigneusement formulées sur les débats du Conseil des gouverneurs, sans toutefois donner de noms afin de ne pas exposer les gouverneurs des banques centrales nationales. Selon des sources de la BCE, la première livraison comptera entre 10 et 12 pages. Le document s'ouvrira avec une présentation d'ensemble des évolutions économiques, financières et monétaires par deux membres du directoire - Peter Praet et Benoît Coeuré, les seuls nommés - et il se poursuivra avec une synthèse des délibérations sur l'orientation de la politique monétaire, en l'espèce le lancement à partir de mars d'un programme d'assouplissement quantitatif (QE, quantitative easing) de plus de 1.000 milliards d'euros. La BCE a promis que ses comptes rendus reflèteraient les délibérations de politique monétaire "de manière équitable et équilibrée". Pour Dirk Schumacher, économiste de Goldman Sachs qui suit la zone euro, celui publié jeudi sera particulièrement intéressant. "On sait que la décision (de lancer le QE) a été arrachée de haute lutte et les minutes nous donneront une idée plus précise de la réalité du consensus qu'il y avait derrière", dit-il. "Ce sera important pour l'efficacité du programme. Le marché aura à se demander s'il pourra être altéré ou prolongé à l'avenir, et donc il va vouloir savoir où il y avait de la résistance et où il y avait du soutien." Mario Draghi, le président de la BCE, a indiqué qu'il serait précisé si les décisions ont été prises à l'unanimité des 25 membres du conseil, par une large majorité, une majorité simple ou un consensus minimum. Dans la plupart des cas, Mario Draghi ou le vice-président Vitor Constancio l'auront dit ou fait comprendre lors de la conférence de presse qu'ils tiennent après chaque réunion monétaire. PAS DE NOM Les intervenants des marchés se focaliseront évidemment sur les aspects les plus sensibles des débats. Pour le compte rendu des délibérations du 22 janvier, il s'agira de mesurer la résistance au programme d'assouplissement quantitatif, notamment de la part de l'Allemagne, mais toute mention de la Grèce et des difficultés de financement de ses banques sera aussi scrutée : on était alors à trois jours du scrutin législatif du 25 janvier qui a porté au pouvoir le parti Syriza de la gauche radicale. Avec cette initiative promise l'an dernier, la BCE s'aligne sur la pratique d'autres grandes banques centrales comme la Réserve fédérale américaine, la Banque du Japon ou la Banque d'Angleterre qui publient des comptes rendus après chacune de leurs réunions monétaires. Mais contrairement à ses homologues, elle ne divulguera pas de noms et continuera par ailleurs de tenir des conférences de presse après chaque réunion, ce qui pourrait limiter la réaction des marchés à la publication des minutes. A titre de comparaison, la Fed ne convoque la presse qu'après une réunion sur deux, et la Banque d'Angleterre jamais. Cette dernière envisage toutefois de publier une première version de ses minutes en même temps que l'annonce de sa décision de politique monétaire, une nouveauté qui devrait intervenir dans le courant de cette année. L'anonymat est un point sensible pour la BCE puisque son instance de politique monétaire comprend, en plus des six "permanents" du directoire, les 19 gouverneurs des banques nationales de la zone euro qu'elle entend ainsi protéger de toute pression politique dans leur pays. (avec David Milliken à Londres; Véronique Tison pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant