Avant Monaco, la Juve se troue face à Parme

le
0
Avant Monaco, la Juve se troue face à Parme
Avant Monaco, la Juve se troue face à Parme

Avant le quart de finale aller de C1, la Vieille Dame voulait faire le plein de confiance face à Parme, lanterne rouge. Mission complètement ratée. Défaite 1-0.

Parme 1-0 Juventus But : José Mauri (60e) pour Parme

Avec 14 points d'avance sur la Roma, la Juve est déjà championne, sauf catastrophe bien sûr. Leurs matchs de championnat ressemblent donc maintenant à des entraînements pour la Ligue des Champions. Le moyen pour Allegri de faire tourner son effectif, de tester des nouveaux schémas, bref, de peaufiner son équipe pour être au top le jour J. Mais aujourd'hui, l'entraîneur des Bianconeri est allé un peu trop loin dans le délire. Sans ses cadres, la Juve n'a jamais réussi à prendre le dessus sur la lanterne rouge. Parme a cru en ses chances et s'est donné les moyens d'aller détrôner l'incontestable leader de Serie A. Même face à une Juve bis, c'est une énorme surprise. Ça faisait longtemps qu'on ne les avait pas vu sourire, les Parmesans. Longtemps qu'on n'avait pas vu Donadoni lever le poing en l'air. Et ça, ça leur fera peut-être oublier, au moins le temps d'une soirée, tous les malheurs qu'ils ont connus en cette saison maudite.
L'échauffement
Tevez, Pirlo, Barzagli et Buffon au repos. Pogba blessé. Coman, Sturaro et Storari à l'essai. La Vieille Dame, remaniée, n'arrive pas à prendre la mesure de Parme, comme elle a l'habitude de le faire. Les premières incursions sont d'ailleurs à mettre sur le compte des banqueroutiers. Un ballon en cloche et un retourné acrobatique complètement foiré de Ghezzal dès les premières minutes de jeu. Un autre crochet et un tir dangereux de Belfodil à la 21e minute. Les Parmesans entre bien dans le match. Mais petit à petit, la Juve commence à contrôler le ballon, à combiner autour de la surface adverse, et à se faire menaçante. La première frayeur vient de la crête de Vidal. Ce n'est pas de sa coupe de cheveux dont nous parlerons mais bien d'une reprise de la tête qu'il tape à bout portant à la 31e sans trouver mieux que les gants de Mirante. Le deuxième et dernier frisson de cette première période est pour Coman. Juste avant la mi-temps, le petit Français élimine son vis-à-vis mais n'arrive…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant