Avant même la primaire, les élus centristes soutiennent Juppé

le
0
Avant même la primaire, les élus centristes soutiennent Juppé
Avant même la primaire, les élus centristes soutiennent Juppé

C'est un petit pavé dans la mare des primaires à droite ! Le président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde, et 600 élus de son parti ont décidé mercredi, de soutenir Alain Juppé, selon une tribune publiée sur le site internet du Monde.

 

«Après avoir pris le temps de la réflexion, de la discussion mais surtout de la confrontation des programmes, nous, élus de l'UDI, avons décidé d'apporter notre soutien à Alain Juppé. Comme nous, il incarne la force de l'optimisme nécessaire à toute évolution, la force du mouvement, de la réconciliation et du courage», écrivent ces élus UDI dont 46 parlementaires.

 

Le MoDem et le Parti radical lui avaient accordé leur soutien

 

Comme il l'avait annoncé, Jean-Christophe Lagarde a dévoilé son ralliement, juste avant le 1er débat de la Primaire les Républicains qui a lieu jeudi soir.  Avant l’UDI, le MoDem et le Parti radical lui avaient accordé leur soutien. Ce nouveau ralliement de poids pour le maire de Bordeaux pourrait lui permettre de relever le défi que lui a lancé Nicolas Sarkozy, celui de faire salle comble lors de son grand meeting de campagne au Zénith de Paris, le 14 novembre. 

 

Alain Juppé a toujours fait appel du pied à la droite modérée voire aux déçus de la gauche tandis que son principal rival Nicolas Sarkozy, désormais distancé dans les sondages,  joue une carte plus à droite pour tenter de rallier les électeurs du Front national. 

          Juppé, le préféré des Français, loin devant Sarkozy 

Alain Juppé est le candidat à la primaire de la droite dont les Français dans leur ensemble, mais aussi les proches «de la droite et du centre», ont la meilleure opinion, loin devant Nicolas Sarkozy, selon un sondage Elabe diffusé mercredi.

 

Avec 55% de «bonnes opinions», le maire de Bordeaux devance Bruno Le Maire (40%), François Fillon (37%), Nathalie Kosciusko-Morizet (35%) et Nicolas Sarkozy ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant