Avant le passage à l'euro, le Figaro dénonçait déjà la flambée des charges

le
2

RETRO IMMO - Il y a 14 ans, à la veille du passage à l'euro, le Figaro évoquait dans ses colonnes une forte poussée des charges de copropriété à Paris. Depuis, elles ont encore doublé !

En ce 7 décembre 2001, le franc vivait ses dernières semaines dans les porte-monnaie des Français et la baguette coûtait encore autour de 4,3 francs. Dans ses colonnes, le Figaro économie expliquait la «flambée» des charges de copropriété à Paris et en Ile-de-France. Sous la plume de Jaqueline Bonnard, on apprend qu'en 2000, les charges ont grimpé de 5,9% en région parisienne et de 7,4% dans la capitale.

«Pratiquement tous les postes ont augmenté, précise la journaliste. A elles seules, les tempêtes de décembre 1999 ont fait exploser la facture (+9,4%) malgré une TVA réduite à 5,5%. La tension des prix du pétrole en 2000 a, quant à elle, fait progresser le poste «fournitures» de 4,8%.» C'est ainsi que les charges s'établissent en moyenne à 176,3 francs (l'équivalent de 26,88¤) le mètre carré contre 162 francs (24,7¤), un an auparavant.

Malgré cette envolée, le journal relativise l'information en rappelant que sur 10 ans, la progression annuelle moyenne n'a été que de 1% (0,7% à Paris et 1,3% en région parisienne). Et aujourd'hui? Il faut croire que la décennie suivante a été moins favorable aux copropriétaires. A raison de 57,6 ¤ de charges par mètre carré à Paris (55,91 ¤ en petite couronne et 49,97 ¤ en grande couronne) selon l'enquête annuelle du Particulier publiée en décembre 2014, les chiffres ont allègrement doublé en 14 ans.

Une explosion que l'on retrouve dans toutes les composantes des charges. Le principal poste de dépense, le chauffage a quasiment triplé. Il s'affichait à 35,1 francs le mètre carré en Ile-de-France (5,35 ¤) contre 15,57¤ à Paris aujourd'hui (15,2 ¤ en petite couronne et 14,42 ¤ en grande couronne). L'eau froide, quant à elle, revenait à 22,6 francs (3,44 ¤) alors qu'il faut maintenant compter 4,69 ¤ à Paris, 5,39 ¤ en petite couronne et 4,24 ¤ en grande couronne. Pour les travaux d'entretien c'est bien plus violent: l'on passe de 16,4 francs (2,5 ¤) à respectivement 8,25 ¤, 8,1 et 6,5 ¤! Même inflation galopante pour les honoraires de syndic affichés à 12,3 francs (1,87 ¤) contre 5,09 ¤ à Paris actuellement et 4,02¤ ou 3,43 ¤ en petite et grande couronne. On se dirait presque que les impôts locaux ont peu augmenté, passant de 2 francs (0,3 ¤) à 1,14 ¤ à Paris mais seulement 0,45 et 0,19 ¤ en petite et grande couronne.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • faites_c le dimanche 15 mar 2015 à 18:03

    "On se dirait presque que les impôts locaux ont peu augmenté, passant de 2 francs (0,3 €) à 1,14 € à Paris " Encore un journaliste qui sait compter! pour les charges au global elles n'ont que doublé (sic!) alors que les impôts ont été multipliés par quasi 4 mais à part cela ils ont peu augmenté!!!

  • launor le samedi 14 mar 2015 à 22:36

    Les propriétaires sont riches alors les parasites en profitent. "là ou abonde le bien abondent ceux qui le mangent "