Avant/après : rénovation écolo pour une ferme bicentenaire

le
0

EN IMAGES - La rénovation des vieilles bâtisses est souvent spectaculaire. On y découvre de véritables demeures de charme mêlant cachet de l’ancien et confort du contemporain, comme cette ancienne ferme du Vercors.

Après avoir découvert un ancien ranch californien rénové en havre de lumière ou encore une ferme transformée en œuvre d’art, le Figaro Immobilier vous propose désormais d’admirer cette ancienne ferme du 18e siècle entièrement rénovée au cœur du Vercors. Située dans un petit hameau calme non loin de la station familiale de Méaudre, cette vieille bâtisse s’est peu à peu transformée après trois années de travaux, en un véritable nid de charme qui a conservé toute l’architecture typique de la région. Sa particularité? Ses 500 mètres carrés de surface habitables n’ont été rénovés qu’avec des matériaux locaux et écologiques grâce à la force de travail de son nouveau propriétaire. Explications de cette auto rénovation en images.

Une architecture locale remise au goût du jour

En 2009, le propriétaire des lieux Laurent Caillot a découvert à son arrivée cette ancienne ferme encore à l’état brut avec des murs en pierre et un toit de chaume en mauvais état. Désireux de respecter l’urbanisme et l’architecture de la région, il a donc décidé de rénover cette maison à l’image locale, tout en étant respectueux de l’environnement. Le nouveau toit a été recouvert de lauzes et de couves, de grandes pierres plates et lourdes appuyant la solidité de la toiture. D’ailleurs, la disposition échelonnée de ces couves en pignon lauzé illustre parfaitement les traditions architecturales locales. Les façades ont quant à elles été réalisées grâce à une ossature en bois provenant d’une scierie voisine tout proche de là, à Lans-en-Vercors.

Un intérieur brut et chaleureux tout en écomatériaux

À l’intérieur également, le rez-de-chaussée a été découvert dans son état d’origine: il s’agissait d’une vaste étable de 90 mètres carrés dotée d’une ancienne mangeoire et d’une grande lauze dressée verticalement pour séparer ce vaste espace de vie. Aujourd’hui, ces éléments bruts et authentiques ont été conservés pour garder l’atmosphère chaleureuse de l’endroit, mais l’ensemble de la pièce a été rénové. Le sol a été entièrement refait grâce à un lit de pierres soigneusement disposées offrant une isolation thermique efficace, puis recouvert de sable d’Isère pour aplanir la surface, d’une couche de liège de 8 centimètres pour l’isolation et enfin de tomettes à fuseau pour l’esthétique.

Les murs intérieurs de l’habitation ont quant à eux été entièrement vernis de chaux-chanvre, un enduit choisi pour ses qualités en matière d’isolation et qui permet notamment d’améliorer le confort de ce type de maisons anciennes aux murs épais. Autre élément phare de la maison: l’escalier conçu de briquettes et de plâtre a quant à lui été construit sur la base d’une voûte sarrasine qui s’adosse directement au mur. Une technique issue d’une région plus lointaine... l’Algérie!

Petit plus: La bâtisse possède également un appartement indépendant de 75 mètres carrés pouvant accueillir jusqu’à cinq couchages. Grâce au choix de ses matériaux ainsi que de par son engagement pour des travaux respectueux de l’environnement, le propriétaire de cette maison aujourd’hui convertie en gîte de groupe a eu la bonne surprise de voir sa demeure labellisée «écogîte» par l’association Gîtes de France.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant