Avanquest : des risques subsistent

le
0
Un aperçu de la gamme de logiciels développés par Avanquest. (© Avanquest)
Un aperçu de la gamme de logiciels développés par Avanquest. (© Avanquest)

L’ex-BVRP a clôturé il y a peu sa deuxième augmentation de capital en un an. Après exercice de l’option de surrallocation, le groupe a récolté 34,5 millions d’euros en émettant 345 millions de nouvelles actions, au prix unitaire de 0,10 euro. 

Bloc "A lire aussi"

Grâce à cette levée de fonds qui représente 77% de la capitalisation boursière actuelle, Avanquest desserre l’étreinte financière. La dette est effacée et l’accord de restructuration conclu avec les créanciers est intégralement financé. Mais tous les problèmes ne sont pas réglés pour autant. Les résultats à venir semblent promis à la morosité tant la pression sur les marges est forte. 

Avant de lancer ces opérations de refinancement, Avanquest s’était délesté de ses filiales les plus rentables et a sensiblement augmenté ses dépenses en publicité et R&D. Au cours actuel, la valeur est aussi clairement entrée dans la catégorie des actions hautement spéculatives.

Le titre perd plus de 50% sur un mois. Ses variations risquent d’être brutales et sans véritable lien avec les performances financières de la société. Par prudence, nous conseillons de rester à l’écart.

Source

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant