Auxerre peut-il redevenir Auxerre ?

le
0
Auxerre peut-il redevenir Auxerre ?
Auxerre peut-il redevenir Auxerre ?

Un nouvel actionnaire chinois et un nouvel entraîneur à la tête de l'équipe première depuis quelques semaines, mais Guy Cotret maintenu à la présidence et Guy Roux toujours aux affaires, dans l'ombre : l'AJ Auxerre, ex-monument du football français, actuellement lanterne rouge de Ligue 2, ne s'affole pas. Pas encore.

Pendant quatre bonnes décennies, l'AJ Auxerre a été un cas à part du football français. Un modèle économique et sportif unique qui paraissait éternel. Même président, même entraîneur. Le costume de dirigeant pour Jean-Claude Hamel, le survêtement de l'homme de terrain pour Guy Roux, un couple qui fera de cet ancien patronage un exemple de réussite en milieu rural, avec pour paroxysme les années 90 : un championnat de France, des Coupes de France, des épopées européennes, des joueurs internationaux, une aura médiatique et populaire ainsi qu'un statut d'incontournable. Les résultats sportifs restent globalement bons au tournant des années 2000, même si déjà, subrepticement, des choses changent. Guy Roux part, puis revient, cesse définitivement son activité d'entraîneur de l'AJA en 2005 sans pour autant quitter l'Yonne. Jean-Claude Hamel aussi finit par céder sa place et prendre sa retraite en 2009. Un dernier podium en L1 dans la foulée, une dernière campagne inespérée en Ligue des champions, puis c'est la chute. En 2012, la relégation en Ligue 2 est actée, après trente-deux ans d'élite. Quatre ans plus tard, c'est comme si tout avait changé ou presque dans l'Yonne. L'indéboulonnable AJA qui servait de repère est devenu "comme les autres". Sportivement, l'instabilité est désormais de mise, les entraîneurs se succèdent à un rythme soutenu. L'incertitude est plus que jamais de mise aussi au niveau de l'extrasportif. Est-ce irrémédiable ? L'Association de la jeunesse auxerroise appartient-elle au passé ?

Effectif déséquilibré, mercato manqué


L'état des lieux du moment incite à répondre à ces interrogations par l'affirmative. Car oui, l'équipe au maillot blanc à liseré bleu va mal, très mal, de plus en plus mal. Depuis la relégation de 2012, les résultats étaient déjà pas mal déprimants à lire pour les supporters, mais ils sont franchement devenus une vraie souffrance depuis cet été. Au moment de disputer cette 14e journée de Ligue 2, l'AJA pointe carrément à la dernière place du classement, avec deux points de retard sur le premier non-relégable, Laval. D'autres faits inquiétants : la formation bourguignonne présente pour l'instant la plus mauvaise attaque et le deuxième pire bilan défensif du championnat et n'a remporté que deux succès. Sur le banc, il y a déjà…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant