Auxerre : Moldovan n'a pas de "baguette magique"

le
0
Auxerre : Moldovan n'a pas de "baguette magique"
Auxerre : Moldovan n'a pas de "baguette magique"

C'est un Viorel Moldovan remonté qui s'est présenté en conférence de presse avant la rencontre de son équipe, l'AJ Auxerre, face au Havre ce vendredi soir.

L'AJ Auxerre est dans le doute actuellement. 17ème de Ligue 2 (1 victoire, 3 nuls, 4 défaites), le club bourguignon est à la peine et flirte dangereusement avec la zone rouge. Avant de recevoir Le Havre, 11ème, l'entraîneur auxerrois, Viorel Moldovan, se méfie de son adversaire : "C'est un adversaire intéressant, un des candidats à la montée. La saison passée, ils l'ont loupée pour un but. C'est une très bonne équipe avec des joueurs d'expérience. Elle n'a pas gagné depuis six matches mais elle est mieux classée que nous. Elle marque également beaucoup de buts avec un très bon avant-centre, Duhamel, adroit devant les buts". "Je suis confiant, je m'accroche" Plus que l'adversaire havrais, ce sont surtout les critiques à l'encontre du jeu de son équipe qui ont valu à Moldovan de mettre les choses au point. Le Roumain réclame du temps : "Cette équipe a perdu 14 joueurs cette année. J’ai commencé la préparation avec un effectif réduit, au maximum 15 joueurs. Après, on a eu des blessés. Touzghar n’a pas joué depuis neuf mois, Aguilar depuis quatre, cinq mois. J’ai débuté la saison avec beaucoup d’improvisations au milieu, en défense. Cette équipe a besoin de temps, j’ai besoin de temps. Je n’ai pas la baguette magique. On ne peut pas construire une équipe du jour au lendemain. Je dois trouver des solutions, je dois m’adapter. Les résultats ne parlent pas pour moi mais je suis confiant, je m’accroche". L'ancien attaquant du FC Nantes ne reproche rien aux joueurs et veut les aider à trouver ce déclic qui leur manque :  "On a besoin de jeu collectif, d’être ensemble, de prendre du plaisir. Je n’ai rien à reprocher aux joueurs, qui sont impliqués, conscients de la situation. Ils sont toujours à l’écoute. Parfois, on rentre dans une spirale négative, rien ne marche. On doit savoir souffrir, être des hommes. Les grandes équipes se forment pendant les moments difficiles".
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant