Aux USA, les conseillers financiers font payer davantage les moins riches

le
3

(NEWSManagers.com) - Les conseillers financiers aux Etats-Unis et au Royaume-Uni facturent en moyenne des commissions annuelles allant de 0,65 % à 1,61 % des encours gérés, montre une étude réalisée par AdvisoryHQ auprès de 556 acteurs du secteur. Etonnamment, moins le client est fortuné, plus il devra payer de frais ! Ainsi, pour 50.000 dollars, un client devra payer 805 dollars, soit 1,61 % de ses encours. Un client qui confie 30 millions de dollars devra quant à lui s'acquitter de 195.000 dollars, soit 0,65 % des actifs.

Ces moyennes corroborent un article de Bloomberg News montrant que les clients disposant de plus de 100.000 dollars payent moins de 1,25 % par an en moyenne de commissions de gestion. Les investisseurs moins riches (moins de 100.000 dollars), en revanche, doivent en général verser plus de 1,5 % de frais par an.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ccondem1 il y a 11 mois

    Ca ne choquera que les id.iots qui ne comprennent rien à la valeur incompressible du temps accordé et des frais salariaux d'effecteurs : en-deçà d'une plancher, on ne pourra pas le rémunérer au strict pourcentage

  • frk987 il y a 11 mois

    Ce me semble évident, pour le conseiller vaut mieux perdre son temps avec 1 seul client pour 10 millions de $ que de se faire ch... avec des mecs à 100.000 $ , donc ça vaut une prime, journaleux stupides (pléonasme).

  • M3182284 il y a 11 mois

    Et les particuliers payent plus cher que les grossistes. Encore un sophisme de journaliste. Achetez 10 paires de chaussures et le vendeur vous fera un prix car il gagnera 10 petites marges, supèrieur à 1 grosse.