Aux Syriens de décider l'avenir d'Assad, disent Moscou et Téhéran

le
0

MOSCOU, 17 août (Reuters) - La Russie et l'Iran ont souligné ensemble lundi qu'il appartenait aux Syriens de se prononcer sur l'avenir de Bachar al Assad, dont le départ ne peut être le préalable à toute initiative diplomatique. "Si certains de nos partenaires pensent que nous devrions nécessairement nous accorder par avance sur le fait qu'au terme d'une période de transition, le président devrait quitter ses fonctions, c'est pour la Russie une position qui n'est pas acceptable", a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, lors d'une conférence de presse commune à Moscou avec son homologue iranien Mohammad Javad Zarif. Le sort d'Assad, a-t-il poursuivi, ne peut être décidé que dans le cadre de pourparlers entre des représentants de son gouvernement et de ses opposants. Le chef de la diplomatie iranienne a indiqué pour sa part que le rôle des Etats étrangers devait se limiter à "faciliter ces (pourparlers)" La Russie et l'Iran sont les deux principaux alliés du régime syrien. (Gabriela Baczynska; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant