Aux États-Unis, un déficient mental risque d'être exécuté

le
0
Programmée pour cette nuit, l'exécution controversée de Warren Hill, assassin mais attardé mental, ne peut être arrêtée que par la Cour suprême.

Warren Hill, un Noir américain atteint d'une déficience mentale, attend depuis 21 ans son exécution dans le couloir de la mort de sa prison, en Géorgie. Son exécution doit avoir lieu ce lundi, à 19h, heure locale (une heure du matin en France). Son dernier espoir: un avis favorable de la Cour suprême, qui devra décider si le retard mental de Warren Hill s'avère suffisant pour lui éviter la peine de mort.

Warren Hill, 52 ans, a été condamné en 1991 à la peine capitale pour le meurtre d'un codétenu, alors qu'il était emprisonné à perpétuité pour le meurtre de sa petite amie cinq ans plus tôt.

Or le condamné est doté d'un QI inférieur à la normale (70, contre une moyenne de 100). Plusieurs experts et tribunaux ont diagnostiqué son retard mental. Mais les juges estiment que le retard mental de Warren Hill n'est pas à un niveau suffisant pour justifier la clémence, que le Comité des grâces de l'Etat lui a refusé le 13 juillet dernier. La Géorgie - ce même Et

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant