Aux États-Unis, taxis roses et union sacrée contre l'État islamique

le
0
À New York, une compagnie de taxis exclusivement composée de femmes a vu le jour.
À New York, une compagnie de taxis exclusivement composée de femmes a vu le jour.

Taxis roses

À New York, on peut désormais choisir le sexe de son taxi. Une nouvelle compagnie s'est créée avec au volant des femmes. Le service, appelé SheTaxis, vise les clientes qui se sentent peu à l'aise avec des chauffeurs hommes. Les conductrices sont affublées d'une écharpe en pashmina rose. C'est aussi un moyen de féminiser un peu la profession. À New York, seuls 1 % des taxis jaunes sont conduits par des femmes, soit 574 conductrices pour 51 874 conducteurs.

>> Plus d'informations sur le site du New York Times

Démocrates et républicains unis contre l'État islamique

Une fois n'est pas coutume, les républicains à la Chambre des représentants, qui, depuis l'arrivée de Barack Obama au pouvoir, n'ont cessé de faire de l'obstruction systématique, ont décidé cette semaine de changer de posture. Leurs leaders ont annoncé qu'ils étaient prêts à voter en faveur d'une mesure qui autoriserait les militaires américains à entraîner les rebelles syriens contre les islamistes de l'État islamique. Un bon point pour le président Obama, qui, avant de s'engager, voulait avoir un soutien bipartisan au Congrès. Le speaker de la Chambre, John Boehner, a promis un vote rapide et a même rappelé ses troupes un jour plus tôt à Washington pour discuter de la mesure alors que tous les représentants sont en campagne électorale dans leur circonscription pour les législatives de novembre. "Le président a dit clairement...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant