Aux Etats-Unis, premières opérations contre les clandestins sous la présidence Trump

le
0
Les services des douanes et de l'immigration ont diffusé la photo d'agents lors de l'interpellation d'un sans-papier concerné par les dispositions du décret présidentiel du 25 janvier, à Los Angeles, en Californie, en février.
Les services des douanes et de l'immigration ont diffusé la photo d'agents lors de l'interpellation d'un sans-papier concerné par les dispositions du décret présidentiel du 25 janvier, à Los Angeles, en Californie, en février.

Déjà menées sous l’administration Obama, ces interventions ont pris une tonalité différente en raison de la politique anti-immigration stricte du républicain.

Des centaines de sans-papiers ont été arrêtés et expulsés, au cours de la semaine écoulée aux Etats-Unis dans des opérations menées par les agents du service des douanes et de l’immigration (Immigration and Customs Enforcement, ICE). Cette agence fédérale spécialisée dans les reconduites à la frontière a ciblé des foyers d’immigrés clandestins à Los Angeles, New York, Chicago, Austin et d’autres villes du pays.

Ces interventions, les premières menées depuis l’arrivée de Donald Trump dans le bureau Ovale, ont créé la panique dans les communautés d’immigrés. Pourtant, a fait valoir la porte-parole de l’ICE, Jennifer Elzea, auprès de l’Agence France-Presse : « Les objectifs de ces opérations ne diffèrent pas des arrestations ciblées et de routine conduites quotidiennement par les équipes de recherche de fugitifs. »

Ainsi, l’administration Obama a mené au moins six opérations similaires, baptisées « Cross Check ». L’une d’elles, qui a duré cinq jours en mars 2015, avait conduit à l’arrestation de plus de 2 000 clandestins considérés comme des « menaces à l’ordre public ». Désireux d’épargner les familles établies sans autre infraction que celle d’être en situation irrégulière, le démocrate avait mis la priorité sur l’expulsion des sans-papiers ayant été condamnés pour des crimes graves ou des délits répétés.

Toutefois, les interventions menées par la nouvelle équipe à Washington s’inscrivent dans un climat marqué par les déclarations et mesures hostiles aux immigrés en génér...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant