Aux États-Unis, Nespresso mise sur les dosettes XXL... et Penélope Cruz

le
0
Penélope Cruz dégustant un café dans Étreintes brisées, le film de Pedro Almodovar.
Penélope Cruz dégustant un café dans Étreintes brisées, le film de Pedro Almodovar.

La filiale du géant suisse Nestlé vient de lancer aux États-Unis une nouvelle ligne de machines, baptisée VertuoLine, capables de préparer les grandes tasses de café dont les "yankees" sont si friands. L'enjeu pour le groupe est d'importance. Attaqué de toutes parts en Europe par une flopée de concurrents qui offrent des produits similaires aux siens et pour un prix inférieur, Nespresso doit trouver de nouveaux relais de croissance. Et l'Amérique du Nord est un marché en plein boom, puisque les ventes de dosettes de café, qui atteignent déjà 5 milliards de dollars rien qu'aux États-Unis, ont triplé en à peine trois ans. Seulement voilà, les petites dosettes suisses n'ont pas encore séduit beaucoup d'Américains, même si elles dégagent tout de même un chiffre d'affaires annuel de 300 millions de dollars. De l'autre côté de l'Atlantique, le leader incontesté de ce secteur, avec près de 75 % de parts de marché, est le système Green Mountain de la société Keurig. Pour tenter de lui voler quelques amateurs de "long black" et autres "soy milk cappuccino", le fabricant de Vevey va appliquer aux États-Unis la recette qui a fait son succès sur le Vieux Continent, sans oublier de napper le tout d'une sauce à l'américaine.Faire de ses pubs des événements médiatiquesNespresso est parvenu à transformer le café en un produit de luxe grâce à ses boutiques dignes des marques de prêt-à-porter et aux services apportés à la clientèle....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant