Aux Etats-Unis, le marché du travail a enfin effacé la récession

le
8
LE MARCHÉ DU TRAVAIL A ENFIN EFFACÉ LA RÉCESSION AUX ÉTATS-UNIS
LE MARCHÉ DU TRAVAIL A ENFIN EFFACÉ LA RÉCESSION AUX ÉTATS-UNIS

par Lucia Mutikani

WASHINGTON (Reuters) - Le nombre de créations de postes aux Etats-Unis est resté soutenu en mai, permettant au marché du travail de retrouver son niveau d'avant la récession et confirmant le retour à un rythme de croissance normal après le passage à vide de l'hiver.

La première économie mondiale a créé 217.000 emplois le mois dernier, a annoncé vendredi le département du Travail, alors que les économistes de Wall Street interrogés par Reuters attendaient en moyenne 218.000 créations d'emplois, contre 282.000 (révisé) en avril, son niveau le plus élevé en plus de deux ans.

Les chiffres de mars et avril ont été revus en baisse de 6.000 au total par rapport aux annonces précédentes.

"Cela tend à prouver que le premier trimestre a été une anomalie pour l'économie et que l'on retrouve un rythme correct de créations d'emplois. Globalement, ce rapport est plutôt bon", note John Canally, économiste chez LPL Financial à Boston.

Wall Street a ouvert en hausse après ces chiffres et l'indice Dow Jones a inscrit un nouveau record historique dans les premiers échanges.

Malgré un ralentissement par rapport au chiffre exceptionnel du mois d'avril qui avait bénéficié d'un effet de rattrapage après une phase de ralentissement liée à la vague de froid, les créations d'emploi ont dépassé en mai les 200.000 pour le quatrième mois d'affilée, un élément déterminant de confirmation de la reprise.

L'économie américaine a désormais récupéré les 8,7 millions d'emplois perdus pendant la récession, souligne le département du Travail. Au total, les Etats-Unis ont créé 8,8 millions de postes par rapport au point le plus bas touché par le marché du travail en février 2010.

UNE CROISSANCE À PLUS DE 3% AU 2E TRIMESTRE

Le salaire horaire moyen, un chiffre étroitement surveillé pour mesurer l'évolution de l'équilibre entre l'offre et la demande sur le marché du travail, a augmenté de cinq dollars.

Ce bon rythme d'embauches s'ajoute à une série d'indicateurs -allant des ventes automobiles à l'activité manufacturière et dans les services- qui suggèrent que la croissance dépassera 3% en rythme annualisé au deuxième trimestre.

L'économie s'est contractée de 1% au premier trimestre, affectée par un hiver particulièrement rigoureux et par le faible rythme de reconstitution des stocks des entreprises. En mai, le taux de chômage s'est maintenu à 6,3%, son plus bas niveau depuis cinq ans et demi, malgré le retour sur le marché du travail de certains Américains qui l'avaient déserté.

Une mesure du sous-emploi qui comptabilise les personnes souhaitant un emploi mais ayant arrêté d'en chercher et celles qui travaillent à temps partiel faute d'avoir trouvé un emploi à temps plein, a baissé à 12,2%, son plus bas depuis octobre 2008.

Les économistes s'attendent à ce que ce mouvement de retour sur le marché du travail se poursuive cette année. Tout en étant un signal d'amélioration de la situation de l'emploi dans le pays, ces retours tendent à freiner le recul du taux de chômage. Le taux d'activité de la population est resté stable le mois dernier à 62,8%, son plus bas niveau en 36 ans touché à la fin de l'an dernier, et la population active globale a augmenté de 192.000.

Les chiffres détaillés par secteur montrent que l'industrie manufacturière a créé 10.000 emplois en mai et la construction 6.000, enregistrant son cinquième mois consécutif de hausse des effectifs.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius le vendredi 6 juin 2014 à 18:19

    Ces posts ci-dessous sont pitoyables. Du genre : "Tout ce qui vient des U.S. est faux" ou "on peut faire dire n'importe quoi aux chiffres" et ce que je dis, moi le génie méconnu, est toujours vrai.

  • cbocahut le vendredi 6 juin 2014 à 17:37

    SORTIR DE L'UE DE l'EURO DE L'OTAN C'EST POSSIBLE AVEC WWW.UPR.FR

  • tidy65 le vendredi 6 juin 2014 à 17:23

    ah les infos rien que les infos !!! manipulation des masses mediasil faut aller cher boursorama sur zero hedge http://www.zerohedge.com/ ou http://saveyourassetsfirst.blogspot.fr/ pour avoir des infos commentées et instructives et non du pipi de chat de bourso

  • domsko le vendredi 6 juin 2014 à 17:14

    Ils vont nous donner la "recette". Au total, les Etats-Unis ont créé 8,8 millions de postes par rapport au point le plus bas touché par le marché du travail en février 2010. Ou dans le monde ? (postes à 2 heures/jour oui). Je suis noc, comprends pas!

  • guerber3 le vendredi 6 juin 2014 à 17:09

    Tout ce qui vient des U.S. est faux, dans tous les domaines...comment croire un pays de faussaires ???

  • marsupi8 le vendredi 6 juin 2014 à 17:00

    pipot pipot !!!!!

  • nono67 le vendredi 6 juin 2014 à 15:25

    on peut faire dire n'importe quoi aux chiffres . Ils ont recrée 8 millions d'emploi . En même temps, une autre " statistique " nous apprend que 80 % des americains se considerent comme " pauvres "

  • marshaka le vendredi 6 juin 2014 à 15:12

    Encore un article bien orienté, 2 révisions à la baisse des créations d'emploi = bad newsLes USA retrouvent leur nombre d'emploi depuis 2008 mais la population qui ne travaille pas à augmentée de 12,8 MillionsElle est où la bonne nouvelle ?