Aux États-Unis, l'Église de Scientologie soupçonnée de mauvais traitements

le
0
Selon le New Yorker , le FBI suspecterait l'organisation de trafic d'êtres humains. L'Eglise aurait exploité et sous-payé ses fidèles, affirme le magazine, qui décrit des méthodes parfois violentes.

L'Eglise de Scientologie serait dans le collimateur du FBI. Une longue enquête du magazine américain le New Yorker affirme que le bureau fédéral aurait ouvert en 2009 à Los Angeles une investigation pour trafic d'êtres humains. L'Eglise, classée comme une secte en France mais considérée comme une religion aux Etats-Unis, serait notamment soupçonnée d'avoir exploité ses fidèles. Interrogé par la presse, le FBI ne confirme ni n'infirme l'existence d'une telle procédure.

L'enquête de 42 pages du New Yorker, intitulée l'Apostat, repose sur les témoignages de plusieurs anciens membres, dont le scénariste et cinéaste Paul Haggis. Le réalisateur de Collision a quitté avec fracas l'Eglise en 2009, au bout de 34 ans. Son récits et ceux des autres témoins décrivent des méthodes de management des fidèles parfois violentes qui rentrent dans la définition californienne du trafic d'être humains. Le Golden State englobe dans ce terme aussi bien la prostitution que l'esc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant