«Aux États-Unis, l'arme à feu est un objet culturel »

le
0
INTERVIEW - La tuerie de Newtown a relancé le débat sur le port d'armes dans le pays. Pour l'historien Romain Huret, ce droit inscrit dans la Constitution a peu de chance d'être modifié.
LE FIGARO. - Y'a-t-il toujours eu beaucoup d'armes en circulation aux États-Unis?

Romain HURET. - Vraisemblablement. Vers la fin des années 1990, l'historien américain Michael Bellesiles est remonté aux origines de l'attachement des Américains aux armes à feu et a tenté de démontrer que la culture du pays n'est pas historiquement imprégnée des armes. Selon lui, il y avait très peu d'armes au XVIIIe siècle. Mais cet argument a été démonté par la National Rifle Association (NRA), qui a engagé une armée d'historiens pour prouver qu'il avait tort, annulant tous les prix qu'il avait gagnés après la publication de son ouvrage à succès. Et la NRA avait très certainement raison.

Quelles bases légales permettent le port d'armes?

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant