Aux États-Unis, des néonazis tentent de racheter un village

le
0
L'initiative a déclenché une levée de boucliers sur place. Si c'est une première aux USA, d'autre tentatives ont eu lieu ailleurs, notamment en Allemagne.

Leith, petit village d'une vingtaine d'habitants, dans le Dakota du Nord aux États-Unis, a vu sa population bondir de plusieurs centaines de personnes, ce weekend. Leith n'est pourtant pas une station touristique, et cette population surnuméraire n'était pas venue se détendre, mais manifester, notamment à l'appel de la communauté indienne. Le village est devenu, le temps d'un week-end, une zone de contestation depuis que des néonazis ont planifié d'en faire une de leurs bases en en prenant le contrôle. Comment? En rachetant les propriétés de la ville et en s'y installant. Paul Craig Cobb, un suprémaciste arrivé il y a un an s'est chargé, dans l'ombre, de l'investissement, et redistribue depuis les différents lots à des personnes aussi peu recommandables qu'un ancien chef du Ku Klux Klan, ou encore, l'actuel ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant