Aux assises pour l'assassinat d'un « indic »

le
0
Trois hommes comparaissent à Paris pour avoir tué Thierry Saman, proche du grand banditisme.

Le concierge avait disparu le 15 janvier 2003 de sa loge du XIIIe arrondissement de Paris. Son cadavre, partiellement calciné, ne sera retrouvé qu'en novembre 2008, dans une carrière monumentale de l'Oise. Trois hommes doivent répondre, à compter de ce lundi et pendant trois semaines, devant les assises de Paris, de l'assassinat de Thierry Saman, qui aurait été supprimé pour avoir été un informateur de la police.

L'affaire, tordue à souhait, commence par l'arrestation d'un certain Éric Steger, en juin 2003. La perquisition qui suit l'interpellation permet aux enquêteurs de mettre la main sur une Audi volée contenant, entre autres, 34 kg de résine de cannabis, deux pistolets automatiques, deux brassards marqués «Police», un gyrophare. Et, sur le siège passager, des traces de sang non identifiées.

Janvier 2005. Selon un renseignement anonyme, il s'agirait du ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant