Auvergne : le nouvel hôtel de région en question

le
0
Le nouvel hôtel de la région Auvergne, qui a coûté 80 millions d'euros à la collectivité, pourrait voir son utilité remise en question par la fusion avec la région Rhônes-Alpes.
Le nouvel hôtel de la région Auvergne, qui a coûté 80 millions d'euros à la collectivité, pourrait voir son utilité remise en question par la fusion avec la région Rhônes-Alpes.

Pas encore inauguré et déjà obsolète ? Le flambant neuf hôtel de région de l'Auvergne, pari architectural dans le quartier médiéval de Montferrand de Clermont-Ferrand, sera inauguré samedi 21 juin. Mais ce vaisseau de verre et de bois est au coeur de la polémique depuis l'annonce de la fusion des régions. En l'occurrence, ici, l'Auvergne, mariée par consentement à sa grande soeur et voisine à l'est, Rhône-Alpes, dans le cadre de la réforme territoriale.Certains élus UMP régionaux ont tôt fait de dénoncer l'inutilité d'un conseil régional flambant neuf, dont le coût de la construction s'élève à plus de 80 millions d'euros. De même, André Vallini, secrétaire d'État chargé de la Réforme territoriale, pour sa part socialiste et élu de Savoie (région Rhône-Alpes), a semé le trouble au Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro en évoquant une possible vente de ce paquebot qui accueille ses nouveaux occupants depuis un mois seulement ! "Rien n'est interdit (...). Nous en discuterons avec les élus régionaux de l'Auvergne."Piqué au vif, le président du conseil régional de l'Auvergne, le socialiste René Souchon, a décidé de répondre à ses détracteurs, s'offusquant de ces "polémiques politiciennes (...) indignes dans ce débat majeur qui s'ouvre pour les territoires". "L'UMP fait courir le bruit que le bâtiment de l'hôtel de région de l'Auvergne ne servira plus à rien et sera vidé de ses 400 agents, rumeur qui ne vise qu'à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant