Auvergne : il retrouve une rivière de saphirs

le , mis à jour à 06:38
0
Auvergne : il retrouve une rivière de saphirs
Auvergne : il retrouve une rivière de saphirs

On connaissait les bons coins de cèpes et de girolles en Auvergne. Voilà que le pays d'Issoire se découvre un filon de saphirs et le secret était bien gardé. C'est « l'emballement », souligne Olivier Choruszko, le journaliste de « la Montagne » qui a révélé l'affaire cette semaine.

 

Pour éviter que l'on débarque de toute la France pour partir à la chasse au saphir, ni le lieu, ni le nom de la rivière n'ont été rendus publics. En revanche, on connaît celui de Nicolas Léger. C'est lui qui, il y a plusieurs mois, tombe sur une pierre bleue en se promenant. « J'ai le pif, c'est inexplicable. J'ai toujours aimé ramasser des mûres, des champignons, gratter les rivières », raconte le promeneur. Cette fois-ci, il découvre un saphir de la taille d'un grain de café dans le sable. Chose unique pour ce minéral qui se cache d'habitude enfoui dans les sédiments. Et la rivière en est remplie. « Au bout de deux ans, je me suis retrouvé avec un stock assez important. J'ai pris un petit échantillon et je suis allé voir un lapidaire de la région. Il m'a dit : C'est bien, c'est joli. Mais pour que cela soit viable, il faudrait que tu ramasses cela en une journée. C'était à peu près 1/7 de ce que j'avais ramassé dans la journée ! » Quant à savoir à combien s'élève le magot, c'est particulièrement compliqué car la valeur de ce minéral varie en fonction de très nombreux critères.

 

Trouver le gisement souterrain

 

L'Auvergnat se rapproche alors de spécialistes. Comment les gemmes se sont-elles retrouvées ici ? La théorie la plus probable est qu'un filon souterrain ait été mis à jour par une éruption volcanique. Pour exploiter ces saphirs commercialement, il faudrait mettre la main sur le filon souterrain — introuvable pour l'instant. Nicolas continue à chercher la source. « On aura fait avancer les cartes géologiques, la connaissance et on se sera bien amusé, c'est une chasse au trésor sur 20 millions ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant