Autriche-Strache compare le putsch turc à l'incendie du Reichstag

le
0
    VIENNE, 6 août (Reuters) - Le leader du Parti de la liberté 
(FPÖ), formation de l'extrême droite autrichienne, a comparé 
samedi la tentative manquée de coup d'Etat en Turquie à 
l'incendie du Reichstag en 1933, événement grâce auquel Adolf 
Hitler a accru ses pouvoirs à la tête de l'Allemagne nazie. 
    Heinz-Christian Strache a dit voir un parallèle entre 
l'incendie du parlement allemand et la manière dont le président 
Recep Tayyip Erdogan utilise le putsch manqué du 15 juillet pour 
mener la répression contre ses opposants dans l'armée, 
l'administration, l'enseignement et la presse. 
    "On a presque le sentiment qu'il s'agissait d'un putsch 
téléguidé destiné au final à rendre possible une dictature 
présidentielle d'Erdogan", déclare le dirigeant d'extrême droite 
dans un entretien publié samedi par le journal Die Presse. 
    "Nous avons déjà connu de manière spectaculaire de tels 
mécanismes ailleurs, comme l'incendie du Reichstag, à la suite 
desquels un pouvoir absolu s'est imposé", ajoute-t-il. 
    Le président turc a vivement démenti les suggestions selon 
lesquelles lui ou son gouvernement se trouvait derrière ce coup 
d'Etat dont il accuse son rival Fetullah Gülen, en exil aux 
Etats-Unis, d'être l'instigateur. 
    Le chancelier autrichien Christian Kern a proposé que les 
dirigeants de l'Union européenne évoque l'arrêt des discussions 
sur l'adhésion de la Turquie en raison de problèmes 
démocratiques et économiques. 
    Le ministre turc des Affaires étrangères a vivement réagi 
vendredi en qualifiant l'Autriche de "capitale du racisme 
radical". 
     
 
 (Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant